Comprendre les différents masters pour reprendre des études à 40 ans

Acquérir une nouvelle compétence, se spécialiser dans son domaine, se lancer un nouveau défi : les raisons de reprendre des études à 40 ans sont multiples. Il s’agit d’une décision importante, sur laquelle il est important de se renseigner sérieusement au préalable. Dans cet article, nous abordons les différents masters possibles, l’intérêt de privilégier un MBA et les bienfaits personnels qui découlent de ce choix fort.

Quel master choisir pour une reprise d’études à 40 ans ?

Plusieurs options s’offrent à vous dans le cadre d’une reprise d’études.

Le Master

Le master se compose de deux niveaux : le master 1 et le master 2, respectivement accessibles après un bac +3 et un bac +4. Le premier touche un domaine de connaissances large et peu spécialisé, tandis que la seconde année est plus précise et professionnalisante. Si vous décidez d’étudier votre master à l’université, il vous faudra compter 243 euros annuels. Si vous optez pour une école publique, le budget s’élèvera de 601 à 7 000 euros. Le prix variera de 7 000 à 15 000 euros dans le cas d’une école privée.

Le MSC (Master of Science)

En France, les MSC sont essentiellement proposés par les écoles d’ingénieurs et de commerce. Ils permettent de se spécialiser, tout en acquérant un diplôme réputé mondialement (voici un exemple de Master in Management en France). D’une durée de 1 à 2 ans, leur organisation peut varier. 12 mois de cours suivis de 6 mois de stage sont généralement privilégiés. Un échange à l’étranger est également possible. Quel que soit le MSC choisi, au moins de 30 % des cours seront étudiés dans une langue étrangère. Certains sont même exclusivement en anglais. Le coût d’un MSC équivaut aux tarifs habituellement pratiqués, et varie donc selon qu’il soit suivi dans une école privée ou une école publique. Si vous rencontrez des difficultés pour financer votre formation, l’alternance peut être une excellente alternative afin d’être dispensé des frais. Elle est possible dans le cadre de certains MSC, il convient donc de vous renseigner au préalable.

À lire également :  Comment améliorer votre concentration au travail ?

Le Mastère spécialisé

Il est possible d’accéder à un mastère spécialisé après un Bac +5, ou bien après un Bac +4 accompagné de 3 années d’expérience professionnelle. Cette seconde option est donc possible dans le cadre d’une reconversion professionnelle et concerne 30 % des étudiants. Suivre un mastère spécialisé vous permettra de vous spécialiser dans votre domaine ou bien d’acquérir une nouvelle compétence. Accessible dans les Grandes écoles, les Business Schools et les écoles d’ingénieurs, son coût peut s’élever de 3 000 à 15 000 euros, pour une formation d’une durée de 12 à 18 mois.

Le MBA (Master of Business Administration)

Certains MBA sont prestigieux et possèdent une véritable renommée mondiale. Accessibles après un Master 2, il est également possible de suivre un EMBA (Executive Master of Business Administration) pour les professionnels possédant une dizaine d’années d’expérience. Son coût élevé peut aller jusqu’à 100 000 euros et représente un véritable investissement. Le MBA n’étant pas un label officiel, il vous faudra impérativement prêter attention à la qualité et au sérieux de la formation dispensée.

diplomé d'un MBA

Pourquoi privilégier un MBA ?

Son coût important et l’implication requise peuvent constituer de véritables freins. Il s’agit cependant d’un investissement rentable, puisqu’il présente de nombreux avantages. Il vous permettra d’acquérir une solide compétence dans le domaine de la direction des personnels. Vous aurez également une vision claire de l’entreprise, ainsi que des différents services qui la composent. La constitution d’un large réseau professionnel est par ailleurs un bénéfice non négligeable, tout comme la hausse de vos revenus qui en découlera. Enfin, il s’agit d’un diplôme reconnu internationalement, qui pourra ainsi vous être utile non seulement aux États-Unis mais également en Asie.

À lire également :  Apprenez à développer et entretenir votre réseau professionnel

Reprise d’études avec un MBA : le retour d’expérience de Céline

Alors âgée de 37 ans et mère de trois enfants, Céline a décidé de reprendre ses études via un MBA en marketing digital, dans le but d’évoluer professionnellement. À la fois excitée et stressée, ses principales inquiétudes ont été de ne pas réussir à apprendre et d’être en décalage avec les autres étudiants. Elles ont cependant vite disparu, bien que le rythme scolaire ait été particulièrement éprouvant. Une nouvelle organisation familiale s’est imposée, mais cette expérience a été salutaire pour Céline. Épanouie et dotée d’une solide confiance en elle, elle est désormais sûre de sa capacité d’adaptation, quelle que soit la situation.

Reprendre ses études à plus de 30 ans : quels bienfaits personnels ?

L’évolution de carrière n’est pas le seul bienfait de la reprise d’études. Cette expérience a permis à de nombreux professionnels de gagner confiance en eux et en leurs compétences. Se lancer un nouveau challenge, apprendre à se connaître soi-même, se transformer, s’enrichir personnellement et se prouver que l’on peut réussir font également partie des conséquences positives.

Créer un réseau international, augmenter son salaire, tout en gagnant légitimité et confiance en soi : les avantages d’une reprise d’études à 40 ans avec un MBA sont nombreux. Cet article vous a-t-il été utile dans le cadre de votre projet professionnel ? N’hésitez pas à commenter ci-dessous si vous souhaitez partager votre expérience ou obtenir de plus amples renseignement !

Précédent

6 profils de personnes négatives qu’on trouve au travail et comment les gérer

Mauvaise E-Réputation et recrutement : les deux ne font pas bon ménage !

Suivant

Laisser un commentaire