La loi de Murphy: comment en tirer avantage?


-

La loi de Murphy stipule que si quelque chose a le potentiel de mal tourner, il est fort probable que cela se produise. On l’a aussi appelée la « loi de l’emmerdement maximum ». Malgré sa nature pessimiste, ce principe peut être avantageux lorsqu’il est utilisé correctement. Le déploiement de la loi de Murphy ou de la « loi de l’emmerdement maximum » peut vous aider à mieux prévoir les problèmes dans le cadre d’une entreprise.

La Loi de Murphy : qu’est-ce que c’est?

Edward Aloysius Murphy Jr., un ingénieur aérospatial américain, est largement crédité de la popularisation d’une maxime qui a depuis été transformée en « Tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera nécessairement mal ». Cette maxime a été inspirée par une blague qu’il a faite lorsque son assistant avait monté des capteurs à l’envers pendant une expérience scientifique. Il avait plaisanté : « Si ce type a la moindre possibilité de faire une erreur, il la fera ».

Cette loi de l’ennui maximal a depuis été généralisée à toutes les situations quotidiennes, notamment sur le lieu de travail. Elle implique que peu importe les efforts que nous déployons pour éviter que quelque chose ne tourne mal, cela arrivera forcément à un moment ou à un autre. Cette maxime nous rappelle qu’il faut toujours se préparer au pire, car la loi de Murphy nous dit que tout ce qui peut mal tourner le sera.

La loi de Murphy : le principe

L’histoire de la biscotte qui tombe toujours du côté du beurre (ou de la confiture ou de la pâte à tartiner, selon le cas) est un exemple classique de la loi de Murphy en action. Ces dix centimètres carrés de pain rassis, apparemment insignifiants, servent de métaphore parfaite à la plus grande vérité de la loi de Murphy, à savoir que si quelque chose doit mal tourner, cela tournera mal quoi qu’il arrive.

À lire également :  4 bonnes réponses à la question "Parlez-moi de vous" en entretien d'embauche

C’est une vérité universelle qui s’applique à tous les aspects de la vie, des plus banals aux plus importants. C’est un rappel que peu importe les efforts que nous faisons pour éviter les pièges de la vie, nous ne pouvons jamais être complètement à l’abri de la possibilité que les choses tournent mal. C’est un rappel pour être préparé au pire et ne jamais rien prendre pour acquis.

Voici quelques exemples qui illustrent le principe.

Vous avez répété votre présentation des milliers de fois avant de parler devant votre public, et le jour J, malgré tout votre travail et votre dévouement, la lampe du vidéoprojecteur est morte.

Vous aviez 2 heures pour vous rendre à cet entretien de recrutement, et pas de chance, un « incident de passager » a fait partir le train trop tard. Quand vous êtes enfin arrivée, le recruteur n’était plus disponible. Pour ne rien arranger, votre téléphone a planté. Malheureusement vous n’avez pas de sauvegarde récente de vos données. Bien que l’incident soit malheureux, il vous a appris une leçon importante : il faut toujours sauvegarder vos données !

La loi de Murphy : comment en limiter les effets?

Plutôt que de succomber à la peur que quelque chose se passe inévitablement mal (la peur n’éloigne pas le danger), il est possible d’utiliser la loi de Murphy à votre avantage. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider dans ce sens.

Commencez par imaginer toutes les choses possibles qui pourraient mal tourner à chaque étape de votre projet, action ou mission. Prendre le temps de visualiser cette liste et de la mettre par écrit aidera à atténuer une partie du stress mental et de la pression associés à cette tâche.

À lire également :  Prendre la décision de changer de travail: nos conseils

Prenez du recul et évaluez la situation. Déterminez quels problèmes potentiels sont plus susceptibles de se produire et lesquels sont moins probables. Cela vous aidera à établir des priorités et à vous concentrer sur les plus probables et à les empêcher de se produire.

Ensuite, mettez les choses en perspective en essayant de relativiser.

Il est toujours important de se préparer au pire des scénarios et d’anticiper les problèmes pouvant se produire. Ainsi, lorsque vous planifiez un voyage en Chine, par exemple, assurez-vous d’obtenir le numéro de l’assistance internationale, ainsi que les coordonnées du consulat français local. Ainsi, en cas de problème, vous aurez une source d’assistance fiable. Bref, ayez toujours un plan B.

La loi de Murphy : en conclusion

Crédit Photo: Gerd Altmann via Pixabay 

Avoir un plan B en place peut être incroyablement rassurant, car cela vous donne la confiance nécessaire pour aborder le jour J avec une attitude plus calme. C’est aussi l’occasion de regarder la situation sous différents angles et de trouver des idées et des solutions auxquelles vous n’auriez pas pensé sans envisager un plan B. Cela peut être incroyablement utile en termes d’organisation et de planification.

Fanny
Auteur
Fanny Lianda
Je suis Fanny Lianda, une journaliste spécialisée dans le domaine de l'emploi et du management. Depuis plus de 10 ans, j'ai consacré ma carrière à l'écriture d'articles et de reportages sur les tendances et les enjeux actuels liés au monde du travail. Mon objectif en tant que journaliste spécialisée dans l'emploi et le management est d'aider les travailleurs et les employeurs à mieux comprendre les enjeux actuels et à prendre des décisions éclairées pour l'avenir.
Précédent

Les étapes clés d’une reconversion professionnelle

Ce qu’il faut savoir sur la formation pour devenir coach professionnel

Suivant

Laisser un commentaire