CPF ou Compte Personnel de Formation: ce qu’il faut savoir


-

Le CPF ou Compte Personnel de Formation, est un dispositif qui permet aux salariés de constituer une cagnotte destinée à financer des formations tout au long de leur carrière professionnelle. Ce compte est ouvert à tous les travailleurs dès leur entrée sur le marché de l’emploi et il est alimenté en fonction de leur activité professionnelle. Ainsi, chaque année, le CPF est crédité d’un certain nombre d’heures de formation en fonction du temps de travail effectué par le salarié. Explications.

CPF : qu’est-ce que c’est ?

Le Compte Personnel de Formation ou CPF est un dispositif mis en place par la loi n° 2014-288 du 5 mars 2014 et modifié par la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018. Son objectif est de sécuriser les parcours professionnels des actifs en leur permettant de cumuler des sommes d’argent pour financer des formations. Ces formations peuvent être suivies sur le temps de travail (avec l’accord de l’employeur) ou en-dehors.

Le CPF est accessible à tous les actifs, qu’ils soient salariés, chômeurs, fonctionnaires ou travailleurs indépendants. Dès l’âge de 16 ans, dès l’entrée sur le marché du travail, et jusqu’à la retraite, chaque actif dispose d’un compte personnel de formation qu’il peut activer et consulter sur le site www.moncompteformation.gouv.fr. Ce compte est alimenté en euros chaque année, en fonction de la durée du travail effectuée par l’actif.

La gestion du CPF est confiée à la Caisse des Dépôts, un organisme public qui gère les comptes de formation et le fonds alloué à ce dispositif. Il finance également les formations et contrôle les organismes de formation éligibles au CPF. De son côté, France Compétences gère les référentiels qui permettent à certaines formations d’être éligibles au financement par le compte personnel de formation.

CPF
Crédit Photo: SnapwireSnaps via Pixabay

CPF : comment l’utiliser ?

Le CPF est un compte individuel, ouvert à chaque salarié dès son entrée sur le marché du travail, qui lui permet d’accumuler des droits à la formation. Ces droits sont calculés en heures, à raison de 24 heures par an pour les salariés à temps plein, et sont plafonnés à 150 heures. Les salariés à temps partiel bénéficient d’un prorata de ces heures, calculé en fonction de leur durée de travail.

À lire également :  Réussir un discours de fin d'année: nos conseils

L’utilisation du CPF est entièrement à l’initiative du salarié. Celui-ci peut décider de l’utiliser pour se former dans le cadre de son travail, ou en dehors de ses heures de travail. Dans le premier cas, il doit obtenir l’autorisation de son employeur, qui n’a pas le droit de refuser sa demande si la formation est en lien avec son poste ou avec l’évolution de sa carrière. Dans le second cas, il n’a pas besoin de l’approbation de son employeur.

Pour utiliser leur CPF, les salariés peuvent bénéficier de l’accompagnement des conseillers en évolution professionnelle. La plateforme Mon Compte Formation est l’outil principal mis à disposition des salariés pour gérer leur CPF.

Le CPF : comment l’alimenter ?

Le CPF est alimenté par l’employeur et par les heures de travail effectuées par le salarié. En effet, pour chaque année de travail à temps plein, le CPF est crédité de 500 euros, dans la limite d’un plafond de 5 000 euros. Pour les salariés peu qualifiés, ce montant est porté à 800 euros par an, jusqu’à un plafond de 8 000 euros. En revanche, pour les salariés à temps partiel, l’alimentation se fait au prorata du temps travaillé.

Jusqu’en 2019, le CPF était crédité en heures de formation. Cependant, depuis le 1er janvier 2020, un changement a été opéré et le CPF est désormais crédité en euros. Les droits acquis avant cette date ont été automatiquement convertis en euros, à raison de 15 euros par heure de formation acquise.

Il est important de souligner que le CPF est attaché à la personne et non à l’emploi. Ainsi, même en cas de changement d’employeur, les droits acquis restent acquis. De plus, le CPF est accessible à tous les salariés, quels que soient leur contrat de travail ou leur statut professionnel.

À lire également :  Des exemples de CV qui marchent

Le CPF : quelles sont les formations éligibles ?

La plateforme Mon Compte Formation, qui est liée au CPF, est un véritable hub pour les formations éligibles. Elle permet de consulter facilement toutes les formations certifiantes ou qualifiantes figurant au RNCP ou au Répertoire Spécifique, gérés par France Compétences.

Outre les formations certifiantes et qualifiantes, le compte personnel de formation permet également de financer des actions de validation des acquis de l’expérience (VAE), des bilans de compétences, des formations permettant d’obtenir le socle de compétences et de connaissances (CléA), des formations spécifiques à la création et à la reprise d’entreprises, ainsi que l’acquisition de compétences nécessaires à l’exercice des missions de bénévoles ou de volontaires en service civique.

En outre, à partir du 1er janvier 2024, le compte personnel de formation peut également financer le permis de conduire, toutes catégories confondues.

Fanny
Auteur
Fanny Lianda
Je suis Fanny Lianda, une journaliste spécialisée dans le domaine de l'emploi et du management. Depuis plus de 10 ans, j'ai consacré ma carrière à l'écriture d'articles et de reportages sur les tendances et les enjeux actuels liés au monde du travail. Mon objectif en tant que journaliste spécialisée dans l'emploi et le management est d'aider les travailleurs et les employeurs à mieux comprendre les enjeux actuels et à prendre des décisions éclairées pour l'avenir.
Précédent

Formation en alternance dans le sport : combinez apprentissage et action

Laisser un commentaire