Bannir les fautes d’orthographe de votre CV: nos conseils


-

Officiellement, les recruteurs prétendent qu’ils ne se soucient pas de votre orthographe et de votre grammaire. Cependant, la réalité est que beaucoup d’entre eux vous jugent effectivement en fonction de ces facteurs. Dans cet article, nous avons listé pour vous les fautes d’orthographe à bannir de votre CV.

Fautes d’orthographe dans un CV : pourquoi ne pas en faire ?

Un CV est le premier point de contact entre un demandeur d’emploi et un employeur potentiel. Il sert à représenter le parcours professionnel, les compétences et l’expérience d’une personne. Cependant, soumettre un CV contenant des fautes d’orthographe et de grammaire peut avoir des conséquences néfastes sur les perspectives d’emploi d’un candidat.

L’une des principales raisons pour lesquelles un CV contenant des erreurs peut être rejeté est qu’il donne une mauvaise image du souci du détail et du professionnalisme du candidat. Les employeurs recherchent des candidats méticuleux et soucieux des détails, et un CV mal rédigé peut instantanément disqualifier un candidat.

De plus, un CV comportant des erreurs peut être interprété comme un manque d’effort de la part du candidat. Il envoie à l’employeur le message que le candidat n’a pas pris le temps de relire son travail ou qu’il ne considérait pas le poste comme suffisamment important pour y mettre du sien. En revanche, un CV bien rédigé et soigné peut démontrer l’engagement du candidat pour le poste et sa capacité à communiquer efficacement.

Un autre facteur à prendre en compte est le fait que des emplois différents peuvent exiger des niveaux de compétence linguistique variables. Si certains postes ne nécessitent pas une grammaire et une orthographe parfaites, d’autres peuvent exiger cette compétence cruciale.

À lire également :  6 étapes pour refaire son CV : Une méthode

Fautes d’orthographe dans un CV : quelles sont les plus fréquentes ?

Les fautes d’accord

Lorsqu’il s’agit d’écrire en français, certaines règles grammaticales doivent être respectées afin de garantir une syntaxe et un accord corrects. L’une de ces règles concerne l’utilisation des compléments de nom. Si le complément n’est pas dénombrable, il ne s’accorde pas avec le nom qu’il modifie.

Une autre règle à garder à l’esprit lorsqu’on écrit en français est que les composés de verbes ne prennent pas de « s » au pluriel. Par exemple, « des savoir-faire » est la forme correcte, et non « des savoir-faires ».

Faites également attention lorsque vous reformulez ou restructurez vos descriptions, car cela peut entraîner des erreurs d’accord. Par exemple, l’utilisation de l’expression « parcours professionnel » ou « expériences professionnelles » peut prêter à confusion et entraîner des erreurs d’accord.

Les abréviations

Les abréviations peuvent parfois prêter à confusion et entraîner une mauvaise communication. Par exemple, il est courant d’utiliser « Mr » au lieu de « Monsieur » dans la communication écrite. Cependant, il est important de se rappeler que cette abréviation doit toujours être suivie d’un point. De même, « etc. » est l’abréviation correcte de « et cetera », et ne doit pas être mal orthographié comme « ect » ou écrit avec trois points à la fin.

En plus d’éviter les abréviations incorrectes, il est également important d’éviter d’utiliser de l’argot ou du langage textuel dans les écrits formels.

Les coquilles

Dans certains mots, les omissions ou les ajouts de consonnes sont fréquents. Par exemple, les mots « professionnel », « personnel » et « développement » ont souvent leurs consonnes modifiées. Une autre faute d’orthographe courante en français est l’inversion ou l’ajout de lettres. Par exemple, « acceuil » est souvent écrit à la place de « accueil ».

À lire également :  Efficacité au travail: 10 outils incontournables

Les omissions d’accents sont également une source fréquente de fautes d’orthographe en français. Deux des accents les plus fréquemment omis sont l’accent circonflexe dans « diplôme » et dans dans « tâches ».

Enfin, il est important de connaître l’orthographe des nombres en français. Par exemple, le mot « mille » est invariable, c’est-à-dire qu’il ne change pas de forme en fonction du nombre. En revanche, les mots « cent » et « vingt » prennent la marque du pluriel lorsqu’ils sont multipliés et placés à la fin d’un nombre (par exemple « quatre-vingts » ou « trois cent douze »).

Crédit Photo: Michael Burrows via Pexels

Fautes d’orthographe dans un CV : comment ne pas en faire ?

Avec un peu d’attention, le risque d’une faute d’orthographe sur votre CV peut être minimisé. La majorité des logiciels de traitement de texte sont équipés d’une fonction de vérification de l’orthographe et de la grammaire, qui met en évidence les mots mal orthographiés.

Cependant, il est important de se rappeler que ces outils ne sont pas infaillibles et peuvent encore passer à côté de certaines erreurs. C’est pourquoi il peut être intéressant d’investir dans un logiciel plus complet tel qu’Antidote, qui est spécifiquement conçu pour identifier et corriger les fautes d’orthographe et de grammaire.

Bien que ces outils puissent être utiles, ils ne peuvent pas remplacer l’importance d’avoir un sens aigu du détail. Il est crucial d’examiner attentivement chaque mot de votre CV et de revérifier tous les mots dont vous n’êtes pas sûr.

Fanny
Auteur
Fanny Lianda
Je suis Fanny Lianda, une journaliste spécialisée dans le domaine de l'emploi et du management. Depuis plus de 10 ans, j'ai consacré ma carrière à l'écriture d'articles et de reportages sur les tendances et les enjeux actuels liés au monde du travail. Mon objectif en tant que journaliste spécialisée dans l'emploi et le management est d'aider les travailleurs et les employeurs à mieux comprendre les enjeux actuels et à prendre des décisions éclairées pour l'avenir.
Précédent

Qu’est-ce qui fait un bon naturopathe ?

Expert-comptable : zoom sur les compétences juridiques de ce professionnel

Suivant

Laisser un commentaire