Manager de transition : un métier qui ne connaît pas la crise

Au cours de son existence, une entreprise peut être confrontée à de nombreuses situations difficiles. Pour s’en sortir, cette structure aura forcément besoin d’hommes compétents qui l’aideront à mieux gérer cette phase de transition. Parmi ces professionnels avisés, elle pourra alors en cas de besoin faire appel à un manager de transition. Qu’est-ce qu’un manager de transition en réalité ? Quelles sont ses véritables missions ? Quel est son salaire ? Suivez notre guide pour en savoir un peu plus.

Qu’est-ce qu’un manager de transition ?

Née dans les années soixante-dix aux États unis, la profession de manager de transition voit le jour en France la décennie suivante. Très plébiscité, le manager de transition est alors ce professionnel qui aide les entreprises à franchir des étapes importantes de leur vie.

Placé à un poste stratégique, il est donc l’expert qui usera de toutes ses connaissances pour préserver l’image et le statut de la société qui l’engage. Avec un tel spécialiste à ses côtés, une entreprise devrait facilement gérer ses situations difficiles ou mener à bien tous ses grands projets.

Quelles sont les compétences d’un manager de transition ?

Être un bon manager de transition ne s’improvise pas ! En effet, celui qui aspire à cette profession doit avoir un certain nombre de compétentes. En plus d’être expérimenté (15 d’expérience au minimum), celui-ci doit avoir des qualités de leader.

Par ailleurs, un tel spécialiste doit aussi disposer de bonnes capacités d’écoute et d’analyse. À ces qualités s’ajoutent l’humilité, la neutralité, l’aisance relationnelle (avoir le contact facile), la flexibilité, etc. Un manager de transition doit par-dessus tout d’une bonne mobilité géographique, car il sera appelé à servir dans de nombreuses villes comme Paris, Lyon, Monaco…

Quelles missions l’attendent ?

On a tendance à penser qu’un manager de transition est seulement sollicité lorsqu’une entreprise est au plus bas. Une idée qui n’est pas totalement fausse, car ce dernier devra assurer la gouvernance de ladite structure pendant cette période.

À lire également :  Négociateur immobilier : 5 compétences à maîtriser pour sortir du lot

Cependant, depuis quelques années, le rayon d’action d’un tel spécialiste s’est vraiment élargi. En plus d’aider une structure à piloter des projets connexes, il milite aussi en faveur du développement de ses activités. Ce qui contribuera nettement à augmenter la productivité et la compétitivité de ladite entreprise.

Un manager de transition peut donc aider une société à gérer sa transformation digitale ou à mettre en place sa nouvelle stratégie logistique.

Comment devenir manager de transition ?

Pour devenir un manager de transition, tout aspirant à cette profession doit au préalable se faire former. Celui-ci peut alors s’inscrire dans de grands groupes universitaires comme l’Université de Paris-Dauphine qui propose ce genre de formation continue.

Par ailleurs, il existe aussi des formations plus courtes qui sont dédiées aux personnes qui souhaitent exercer dans ce secteur d’activité. Ces dernières vont essentiellement leur permettre de renforcer leur connaissance en matière de leadership ou de gestion de situations complexes. À côté de ces types de formations, on a aussi des réseaux de managers de transition qui sont créés dans ce but. Comme vous avez pu le comprendre, la profession de manager de transition est un métier réservé à des cadres de haut niveau. Ceux-ci exercent généralement avec une certification RNCP de niveau III.

Quel est le salaire d’un manager de transition ?

Le salaire d’un manager de transition dépend de nombreux paramètres. Au nombre de ceux-ci, on peut citer :

  • l’expérience
  • le niveau de qualification
  • la complexité de la tâche à accomplir
  • la durée de la mission
  • le secteur d’activité
  • le statut (CDD, contrat d’intérim, portage salarial, indépendant), etc.
À lire également :  Il met en " solde " son CV pour trouver son premier job

En tenant compte de ces critères, la Fédération nationale du management de transition estime le salaire moyen annuel brut d’un manager de transition à 80 000 euros.

Cependant, en raison des postes de hautes responsabilités que celui-ci a et devra occuper, les prestations d’un manager de transition coûtent généralement un peu plus cher. Le salaire brut annuel d’un tel spécialiste peut ainsi facilement grimper jusqu’à 120 000 et 150 000 euros.

Où les trouver ?

À la vue de l’engouement qui est fait autour de la fonction de manager de transition, aller à la recherche d’un tel spécialiste n’est pas bien compliquer. Il est, en effet, possible de trouver ces experts dans des cabinets d’intérim management qui se trouvent dans votre ville.

Via internet, vous pouvez aussi solliciter des équipes spécialisées en la matière, par exemple, en cliquant sur le lien suivant. Expérimentées et rompues à la tâche, celles-ci vous aideront à certainement surmonter toutes vos situations.

Seulement qu’avant de faire appel à ces professionnels, vous devez bien vous préparer en tant que chef d’entreprise. Il serait alors intéressant de faire un résumé de votre situation et de clairement définir les défis qui attendent votre manager de transition. Dans le même temps, vous devez déjà vous faire une idée sur la rémunération que demandera ce dernier.

Conclusion

Avec la crise actuelle qui secoue le monde, le métier de manager de transition est en pleine expansion. Plusieurs entreprises, notamment celles qui sont installées dans les villes comme Paris ou Marseille, en font la demande. Si vous avez le profil et aspirez à devenir manager de transition, n’hésite pas à suivre une formation solide pour y arriver, car c’est une profession intemporelle.

Précédent

Optimiser la gestion des carrières lors d’une GPEC

Comment être informé des nouvelles tendances de management et des formations ?

Suivant