Tout savoir sur le RSA en création d’entreprise

Lors de la création d’une entreprise, les premiers temps ne seront pas toujours faciles, et en attendant que la machine se lance correctement, il est important de maintenir certains revenus qui pourraient vous aider à garder le cap. C’est pour cette raison qu’il sera alors nécessaire de garder le RSA après la création d’entreprise.

Comment maintenir le RSA en création d’entreprise ?

Créer une entreprise n’est pas un signe de richesse, les débuts seront souvent assez compliqués, et si elle représente votre unique source de revenus, il vous faut alors avoir un filet de sauvetage. Dans notre cas, il s’agira de maintenir l’aide RSA suite à une création d’entreprise.

Pour pouvoir continuer à bénéficier de cette aide, il vous faut remplir certaines conditions importantes, parmi elles :

  • avoir un retour de revenus faibles,
  • ne pas avoir d’autres sources de rentrée d’argent.

La première condition concerne les retours que vous obtiendrez suite à la création de votre entreprise, après un certain temps d’activité, si vos revenus ne sont toujours pas suffisants pour subvenir à vos besoins, vous pourrez alors continuer à recevoir les aides de l’État.

Si votre entreprise n’est pas votre seule source de rentrée d’argent, il n’est pas envisageable de continuer à bénéficier de l’aide, car vos autres revenus combleront le déficit causé par la création et le lancement de votre entreprise. Ainsi, votre nouvelle entreprise doit être la seule source de revenus.

Les avantages du RSA en création d’entreprise

Le but qui se cache derrière la création d’une entreprise, et ce, peu importe son secteur d’activité, est d’atteindre les objectifs financiers et techniques, tout en créant des emplois. Pour arriver à cela, il vous faut connaître les avantages du RSA en création d’entreprise, ces derniers sont assez nombreux, et parmi eux, citons :

  • la continuité des revenus,
  • l’aide au lancement.

Nous pouvons supposer que votre entreprise ne génère pas de revenus concluant durant les premières étapes de sa création. Si vous avez quitté un emploi pour vous y consacrer, vous allez vite vous retrouver sans revenus stables, et vous pourrez éprouver des difficultés à rester dans la bonne direction. Pour éviter cela, le RSA sera votre échappatoire en attendant que tout se mette en place.

L’idéal quand on lance sa propre affaire, est de pouvoir consacrer ses premiers fonds à la développer et à continuer à générer des revenus grâce à des investissements bien placés, tels que de nouveaux services ou encore de nouvelles personnes pour assurer les missions, et pour pouvoir s’y concentrer sans avoir à penser à vos revenus, la RSA vous y aidera.

Comment calculer l’aide RSA en création d’entreprise ?

Pour réaliser vos prévisions sur le budget global, il est nécessaire de calculer l’aide RSA en création d’entreprise, cela vous aidera dans vos calculs de budget et vous permettra de prévoir de manière approximative le montant des aides que vous recevrez, il dépendra alors de :

  • la situation familiale,
  • les revenus du conjoint/de la conjointe.

Votre situation familiale permettra d’augmenter ou de diminuer les aides, en effet, si vous avez un(e) conjoint(e) et des enfants, le montant sera alors plus élevé pour combler les besoins de votre famille. Dans le cas échéant, si vous êtes célibataire, ce montant sera revu à la baisse pour subvenir à vos besoins.

Vos revenus ne seront pas les seuls pris en compte, ceux de votre conjoint(e) seront également vérifiés. Si ses revenus sont suffisants et stables, il est possible que l’aide soit fortement diminué, ou dans certains cas, annulée pour cause de disponibilité des fonds de la part de votre moitié. Ainsi, pensez à vérifier les revenus de votre moitié avant de formuler une demande pour obtenir les différentes aides. L’aide sera définie selon la formule suivante : RSA = valeur forfaitaire – revenus mensuels du foyer.

En conclusion, le RSA en création d’entreprise est une aide que vous pouvez obtenir afin de continuer à faire évoluer votre entreprise en toute sérénité jusqu’à ce que cette dernière se mette correctement en marche.

Précédent

Comment trouver l’idée parfaite pour créer une entreprise à petit budget ?

Urssaf création d’entreprise : le guide de création pour vous

Suivant