Prêt pour créer une entreprise : les points à prendre en considération !

Les raisons pour lesquelles vous souhaitez entreprendre sont bien nombreuses, mais celle qui semble la plus importante est le fait de profiter d’un revenu durable tout en assurant la protection de votre patrimoine.

Cependant, la création d’une entreprise est soumis à certaines difficultés, y compris celle de trouver des sources de financement et constituer le patrimoine de l’entreprise. Pour cela, vous pouvez recourir aux aides financières que proposent les établissements bancaires. Il suffit seulement de vous rapprocher de ceux-ci et présenter votre dossier pour faire une demande. Il faut préparer un bon dossier pour convaincre la commission bancaire, et c’est exactement le sujet que nous traitons dans cet article.

Comment augmenter ses chances d’obtenir un prêt bancaire ?

Les établissements bancaires sont des organismes avec comme principale activité d’assurer le financement économique par le biais de ses entreprises à vocation publique ou privée.

Les banques, comme toute entreprise, cherchent à améliorer leur rentabilité et réduire les situations de risque pour éviter la faillite. C’est pour cela qu’on impose des critères bien définis et des conditions strictes dans la sélection des demandes de prêts bancaires.

Pour décrocher un crédit bancaire, voici donc les points importants auxquels vous devez prêter attention :

Faire un business plan

Le principal intérêt de préparer un business plan est de convaincre l’établissement financier à vous accorder l’emprunt bancaire pour créer votre entreprise.

Il s’agit d’un document qui sert à dévoiler les objectifs de l’entreprise, la durabilité de son succès et la rentabilité de l’idée que vous développez.

En se basant sur ce principe, il est impératif de le confectionner soigneusement tout en prenant son temps afin d’assurer sa précision et son efficacité.

Le business plan doit inclure les rubriques ci-dessous :

  • La présentation du projet de manière générale ;
  • L’analyse des objectifs globaux ;
  • Le bilan prévisionnel qui est la partie financière du business plan ;
  • Le compte de résultat que vous prévoyez de réaliser.

Mettre en concurrence les offres des banques

Avant de signer un engagement de prêt bancaire, il est recommandé de se renseigner et étudier les propositions qui sont mises à votre disposition.

Vous devez ainsi solliciter un grand nombre de banques afin de connaître les conditions imposées et comparer les modalités d’octroi et les taux de chaque établissement.

Votre apport minimal

Il est souvent conseillé de mettre une sorte d’équilibre entre l’apport personnel et le crédit (de préférence 50 %). Cependant, la banque peut s’engager à renoncer aux exigences concernant les fonds propres jusqu’à 30 % comme valeur moyenne ou moins quand il peut s’agir d’un projet de création d’entreprise avec un risque minime selon les normes exigées.

Dans le cas d’absence de fonds propres, le dossier de la demande sera systématiquement rejeté par le banquier en charge de votre dossier.

Diversifier les sources de financement

Il s’agit d’une option qui vous permettra de financer votre projet tout en donnant la possibilité à la banque de partager le risque de ce financement. Par conséquent, il est préférable de fouiller pour des ressources qui participent au financement du Lancel et croissance de l’entreprise, comme :

  • Un prêt d’honneur obtenu pour compléter votre budget.
  • Demander à plusieurs banques de financer le même projet.

Donner des garanties à la banque

De manière générale, la banque demande aux porteurs de projets de fournir certaines garanties lorsqu’il peut s’agir d’un emprunt important. Effectivement, la couverture des risques ne peut être accomplie par les nantissements exigés par l’établissement financier, on demande donc des cautions personnelles.

Dans quels cas les banques refusent de financer la création d’une entreprise ?

Les refus sur les demandes de prêts bancaires sont généralement dus aux raisons suivantes :

  • Un dossier jugé trop audacieux.
  • Un plan de financement qu’on voit déséquilibré selon les conditions de la banque.
  • Le manque d’expérience selon les exigences de la banque par les créateurs.
  • L’étude des objectifs a prouvé que celui-ci ne répond pas aux besoins du marché.

Pour finir, précisons que les critères pour agréer le financement d’un projet diffèrent selon l’établissement bancaire. Ces critères sont appelés analyse du risque client.

Précédent

Démission pour création d’entreprise : quels sont les avantages ?

Comment trouver l’idée parfaite pour créer une entreprise à petit budget ?

Suivant