Licenciement: nos conseils pour le gérer


-

Être licencié peut être une expérience incroyablement difficile à vivre pour un employé. Il peut s’agir d’une situation inconnue, que l’on ne peut vraiment comprendre qu’en la vivant soi-même. Dans cette situation, il peut être facile de faire des erreurs. Pour aider ceux qui ont été licenciés à y faire face, découvrez dans cet article une liste de 6 erreurs courantes à éviter.

Erreur 1 : se jeter sur les offres d’emploi

Si vous venez d’assister à un entretien dont l’objet était votre licenciement,  ce n’est probablement pas la meilleure idée de commencer à chercher activement un nouvel emploi tout de suite. En effet, la recherche d’emploi peut être une activité qui prend beaucoup de temps et qui demande beaucoup d’énergie.

Ainsi, il est généralement préférable de prendre un peu de temps pour soi, pour se ressourcer et faire le point sur la situation, avant de commencer vos recherches. Cela vous permettra de prendre le temps de traiter l’impact émotionnel de votre licenciement et de surmonter les sentiments de colère ou de tristesse que vous pouvez ressentir.

Erreur 2 : envoyer des CV non préparés

Envoyer quelques candidatures préliminaires de manière désinvolte et désordonnée ne sert à rien. Seule une candidature soigneusement élaborée peut donner une indication de vos chances. Il est naturel de vouloir se rassurer, mais il est important de s’y prendre de la bonne manière.

Pour vous tester, il est préférable de réaliser un « audit de recherche d’emploi » avec l’aide de votre réseau de soutien. Faire un audit de vos activités de recherche d’emploi peut vous aider à vous concentrer sur les offres d’emploi qui vous conviennent le mieux et à élaborer des candidatures qui sortent vraiment du lot.

Crédit Photo: Tumisu via Pixabay

Erreur 3 : se laisser aller

Perdre son emploi, en particulier en cas de faute professionnelle, peut être une expérience difficile à vivre. Si vous êtes dans cette situation, parlez-en à quelqu’un et cherchez de l’aide. Parlez à quelqu’un qui a traversé une situation similaire, ou envisagez de trouver un coach spécialisé dans ce genre de questions.

À lire également :  Comment accrocher un recruteur avec un email de motivation ?

Il est également important de rester actif dans votre vie personnelle. En faisant du sport par exemple ou en prenant des vacances. Prendre du temps pour soi n’est jamais quelque chose de négatif. Au bout d’un mois maximum, cependant, vous devrez savoir exactement quelles mesures vous devez prendre pour aller de l’avant.

Après le temps de pause, envisagez de participer à des salons de l’emploi, à des événements de réseautage en ligne, ou même de suivre un cours pour améliorer vos compétences professionnelles. Vous pourrez aussi chercher des occasions de faire du bénévolat pour vous tenir occupé et acquérir une expérience précieuse.

Erreur 4 : opter pour la politique de l’autruche

Il est extrêmement important de ne pas négliger les raisons de son licenciement. Prendre le temps de réfléchir à ces raisons, comprendre pourquoi on a été licencié… L’autoréflexion devrait vous aider à régler les problèmes identifiés et à aller de l’avant après un revers professionnel. Il est également essentiel de faire le point sur la situation et d’analyser les décisions qui ont été prises et qui l’ont précédée.

Reconnaître les erreurs qui ont pu être commises est une étape importante pour reprendre confiance et tirer des leçons de l’expérience afin d’éviter des problèmes similaires à l’avenir. Prendre du recul et regarder la situation dans son ensemble peut aussi aider à réaliser que le licenciement n’était peut-être pas un échec complet, mais plutôt une occasion d’acquérir de la perspicacité et de l’expérience.

Erreur 5 : critiquer son employeur

Lorsque vous êtes confronté à la perspective d’être licencié, il est important de conserver une attitude professionnelle et de rester respectueux envers votre ancien employeur. Non seulement pendant que vous travaillez encore dans l’entreprise, mais aussi tout au long de votre recherche d’emploi.

À lire également :  Mauvaise E-Réputation et recrutement : les deux ne font pas bon ménage !

Même si vous vous sentez en droit d’exprimer votre frustration et votre colère, il est préférable de garder pour vous toute critique à l’égard de votre ancien employeur. Après tout, votre patron ne voudra pas risquer de nuire à la réputation de son entreprise en s’engageant dans une dispute publique avec un ancien employé. Il est important de se rappeler que c’est une question de professionnalisme et de respect.

Erreur 6 : rester isolé

Si vous avez besoin d’aide, pensez à vous tourner vers des structures spécialisées qui sont en mesure de vous accompagner. De nombreux coachs ainsi que l’Apec proposent des rencontres et des séances d’accompagnement gratuites dans le cadre de leur mission.

Partager votre expérience avec des personnes qui connaissent votre situation peut être bénéfique. Vous pouvez profiter de leur expertise et de leurs conseils, ainsi que de la possibilité de communiquer et d’échanger avec d’autres personnes ayant vécu des expériences similaires. C’est aussi l’occasion de développer un réseau de contacts qui peuvent vous apporter des ressources et un soutien supplémentaires.

Fanny
Auteur
Fanny Lianda
Je suis Fanny Lianda, une journaliste spécialisée dans le domaine de l'emploi et du management. Depuis plus de 10 ans, j'ai consacré ma carrière à l'écriture d'articles et de reportages sur les tendances et les enjeux actuels liés au monde du travail. Mon objectif en tant que journaliste spécialisée dans l'emploi et le management est d'aider les travailleurs et les employeurs à mieux comprendre les enjeux actuels et à prendre des décisions éclairées pour l'avenir.
Précédent

Comment créer une SCI familiale rapidement ?

Une approche non conventionnelle du bien-être : devenez naturopathe

Suivant

Laisser un commentaire