7 conseils pour faire une bonne première impression lors de votre entretien d’embauche

Croyez-le ou non, vous n’avez jamais une deuxième chance de faire une première bonne impression. Le principe est d’autant plus vrai lorsque vous êtes invités à un entretien d’embauche. Votre recrutement est grandement conditionné par le premier avis que le recruteur a de vous. Il est donc indispensable de travailler ce détail avec minutie. Cet article vous propose en sept points, les fondamentaux pour la réussite de cet exercice.

Prenez soin de votre apparence

Si l’habit ne fait pas le moine, il permet quand même de l’identifier. Le premier jugement que portera votre recruteur sur vous sera donc fonction de votre apparence physique. Vous n’aurez donc aucun avantage à vous présenter à un entretien d’embauche dans une tenue débraillée ou inappropriée. Montrez-vous clean sans pour autant chercher à en mettre plein la vue. Ceci étant, vous pouvez vous passer de vos plus belles tenues de fête tout en restant élégant.

Par ailleurs, il est aussi judicieux de rappeler que la tenue que vous portez doit vous donner une certaine aisance dans vos mouvements. Pour les dames, à moins que cela soit une exigence du poste à pourvoir, ne portez donc pas des talons trop hauts si vous n’y êtes pas habitués. Cela ne serait pas à votre avantage si vous deviez trébucher en marchant. Les hommes devront quant à eux, prendre au moins la peine de passer une couche de cirage sur leurs chaussures.

Ne minimisez personne

On a souvent tendance à se focaliser uniquement sur le recruteur lorsqu’on est invité à un entretien d’embauche. C’est une grossière erreur ! Sachez que celui-ci pourrait être amené à demander l’avis d’un collaborateur, peut-être même d’un simple employé. Vous avez donc intérêt à vous montrer courtois envers tout le monde. Cela part de l’agent de sécurité, jusqu’à celui qui est chargé de l’accueil.

Vous montrez grossier ou avoir des comportements excessifs risquerait de vous faire passer à côté de précieuses chances. Croyez-le, vos potentiels recruteurs seront mis au courant de vos agissements beaucoup plus tôt que vous le pensez. Tenez-en donc compte !

Soyez à l’heure

Vous devez être en mesure de montrer à votre potentiel recruteur que vous avez de l’aisance à gérer votre temps. Commencer à le lui prouver, c’est être ponctuel à l’entretien d’embauche. Ce n’est pas à lui de venir vous attendre, mais l’opposé. Pour ce faire, vous devez prendre en compte le temps de votre trajet et les éventuels risques d’embouteillage. Aucune raison n’est valable pour justifier un retard. Sachez-le !

D’un autre côté, il ne faut pas non plus vous présenter sur les lieux, des heures à l’avance. Vous ne gagnerez qu’à confirmer votre état de stress. Mettez donc les chances de votre côté en choisissant une heure d’arrivée convenable (idéalement, un quart d’heure avant l’heure prévue pour l’entretien).

Soyez naturel

Ce qui est naturel est toujours vrai. Le recruteur le perçoit aisément dès son premier contact avec vous. Les détails qu’il faut travailler à ce niveau sont le regard (son intensité), le sourire (pas idiot) et la poignée de main qui doit être ferme. Elle ne doit cependant pas être écrasante.

Il vous faut aussi garder à l’esprit que vous n’êtes pas là pour bénéficier d’une action de charité. Il est donc du devoir du recruteur de vous recevoir. C’est pourquoi vous pouvez vous passer du traditionnel : « merci pour le temps que vous m’accordez ». Une simple expression du genre : « ravi (e) de vous rencontrer », est largement suffisante. Toutefois, rappeler votre identité et votre qualité professionnelle ne serait pas excessif.

Faites attention à vos réponses

Pour vous mettre en confiance, le recruteur pourrait vous inviter à faire un tour des locaux en sa compagnie. Mettez-vous à l’aise sans pour autant vous engouffrez dans l’excès. Vous devez faire preuve de discernement lorsque vous répondez aux questions qui vous sont posées. Par exemple, vous n’avez pas besoin de raconter votre peine à vous retrouver par rapport à la situation géographique de l’entreprise.

Asseyez-vous à la demande du recruteur

Vous n’avez pas à vous presser pour prendre un siège lorsque vous êtes face à un recruteur. L’idéal serait d’attendre qu’il vous demande lui-même de vous asseoir avant de le faire. Toutefois, dans les cas extrêmes, vous pourriez aussi lui demander où vous asseoir. Mais, dans tous les cas, ne vous pressez pas !

Terminez comme un professionnel

Comme un sujet de rédaction, un entretien d’embauche, c’est une introduction, un développement et une conclusion. Vous ne devez pas négliger cette dernière partie puisque c’est elle qui corrobore tout votre travail. Vous avez alors le loisir de poser des questions à votre recruteur tout en gardant un air professionnel.

Entre autres, vous pourriez vous renseigner quant à la suite du processus du recrutement. Cela dénoterait de votre intérêt pour le poste. Toutefois, il vous faut miser sur le professionnalisme jusqu’aux dernières minutes. La poignée de main finale doit être aussi ferme que celle du début. C’est une constance qu’il vous faut travailler.

Loin d’être un tour de magie, la première bonne impression se travaille. Et vous avez maintenant en main les clés pour relever ce défi lors de vos prochains entretiens d’embauche.

Previous

Des exemples de CV qui marchent

Comment parler de vos soft skills dans votre CV ?

Next

Laisser un commentaire