Faire carrière dans la médecine

La pandémie de coronavirus qui sévit dans le monde a mis en lumière le rôle peu valorisé des agents de santé. Ces professionnels luttent sans relâche pour venir à bout des divers symptômes présentés par les patients. Un métier noble qui suscite chaque année l’engouement et l’envie de plusieurs étudiants. Comment réussir à faire carrière dans la médecine ?

Des besoins importants de recrutement dans le secteur de la santé

Le secteur de la santé est un domaine en manque de main-d’œuvre. Aussi bien en milieu hospitalier que privé, la recherche de personnel médical et paramédical est quasi-permanente. Cette pénurie de professionnels soignants est d’autant plus patente avec l’avènement des soins médico-sociaux.

La prise en charge des patients aux âges extrêmes est un souci majeur pour plusieurs institutions. Ceci explique le grand besoin de recrutement des crèches et maisons de retraite en personnel soignant. Les hôpitaux, également, sont à court de personnel, surtout avec la crise sanitaire qui sévit actuellement. Un constat alarmant et qui interpelle quant au nombre de professionnels de santé formés. Pour augmenter cet effectif, le gouvernement français a décidé de la suppression du numerus clausus au concours du PACES. Une décision salutaire qui devrait donner lieu dans les prochaines années à une main-d’œuvre importante en santé et engendrer un boom en prépa médecine.

Les métiers de l’industrie pharmaceutique

Après des études médicales, il est possible de s’orienter vers les filières pharmaceutiques. Ces métiers offrent une large variété d’options aux postulants. Parmi les possibilités du secteur pharmaceutique à envisager, nous avons :

La recherche et le développement

La recherche et le développement visent à perfectionner ou créer des médicaments destinés au grand public. Ce poste fait appel à des prérequis accumulés au cours de la formation médicale. Si l’expérience est de mise, les jeunes doctorants en médecine ont généralement la faveur des recruteurs. Les acteurs de ce métier sont appelés à la réalisation d’expériences scientifiques. Ces dernières seront faites dans le respect des exigences et précautions sanitaires.

À lire également :  Quelle formule de politesse utiliser dans un mail professionnel ?

La recherche clinique

La formation médicale ouvre également les portes à la recherche clinique. Ce domaine pharmaceutique est basé sur la réalisation d’essais et sur la collecte de données biostatistiques. Les acteurs de ce secteur doivent cibler avant chaque étude, les patients à inclure et les examens à pratiquer. Les expériences devront respecter le protocole médical et prendre en compte le budget alloué à la collecte. Plusieurs évolutions professionnelles sont à prévoir au sein de cette filière.

La pharmacovigilance

La pharmacovigilance concerne l’étude des effets indésirables des médicaments. Ainsi, les chargés de pharmacovigilance ont la responsabilité d’enregistrer les cas rapportés par la population. En fonction des résultats obtenus, un produit pourra être jugé à haut risque et ainsi retirer des pharmacies. Cette filière fait appel à des pharmaciens en général, mais aussi à des médecins en particulier. Le chargé de pharmacovigilance peut être appelé à collaborer avec plusieurs structures pharmaceutiques internationales.

Santé : comment s’y former ?

La formation en santé offre des débouchés sur plusieurs métiers du secteur. La particularité de toutes ces options est qu’elles ont en commun un point. Il s’agit de la Première Année Commune aux Études de la Santé (PACES). Le principe du concours était basé sur le numerus clausus. Une modalité qui limitait le nombre d’admissions en formation médicale et qui prend fin à la rentrée 2020.

Après la PACES, la durée de la formation en santé varie en fonction des orientations. Pour le métier de sage-femme par exemple, une année de cours théoriques et pratiques sera requise. Cette période est prolongée pour les étudiants désireux d’embrasser une carrière paramédicale. Ce sont des professionnels qui collaborent avec le personnel médical. Il s’agit entre autres des infirmiers, des masso-kinésithérapeutes ou encore des diététiciens. La durée du cursus est de 4 ans.

À lire également :  5 astuces pour une rentrée professionnelle réussie

Enfin, les formations médicales sont les plus longues des métiers de la santé. Elles se déroulent sur trois cycles pour une durée totale de neuf ans. L’enseignement comprend aussi bien les cours théoriques que les stages professionnels. Le passage du deuxième au troisième cycle est possible après un examen national classant. De plus, la fin de la formation médicale est ponctuée par un diplôme d’État de docteur en médecine.

La Prépa Médecine

Les étudiants désireux de poursuivre les études médicales doivent réussir la PACES. Il n’est pas possible d’y participer que deux fois. Pour cela, il est important de bénéficier d’une préparation optimale pour figurer dans les meilleurs. À cet effet, la prépa médecine est une formation spécialisée pour renforcer les connaissances en vue du PACES. On l’appelle encore la prépa PACES. Cette formation est réservée aux étudiants désireux de poursuivre une carrière en santé.

Par ailleurs, la prépa médecine offre plusieurs options aux souscripteurs. Il est possible de choisir une formation complète ou de recourir à des encadrements spécifiques. Ainsi, les étudiants désireux pourront bénéficier d’un pré-stage ou d’un stage d’entrainement. Mieux, ils pourront opter pour une assistance sur les deux semestres selon la disponibilité.

Il faut dire que la santé est un secteur pourvoyeur de professionnels médicaux et paramédicaux. Il est possible de se pencher vers les options pharmaceutiques après le diplôme. Une bonne préparation au PACES permettra d’assurer à coup sûr son cursus.

Précédent

Qu’est-ce que le CSE (Comité Social et Économique) ?

Comprendre le management transversal et l’adopter

Suivant