Comprendre le management transversal et l’adopter

Dans un contexte toujours plus concurrentiel, les entreprises se doivent d’innover, notamment en termes de management. Désormais, plutôt que de se reposer sur un strict cadre hiérarchique, l’organisation de la gestion de projet se veut transversale. Elle s’appuie sur la collaboration de profils différents qui, ensemble, travaillent pour atteindre un objectif commun. Mais comment mettre en place cette nouvelle forme de management ? Quelles sont les compétences requises pour mener à bien cette stratégie ?

Ad Valab, plateforme de formations en ligne dédiée aux managers, exploités par la société de conseils en stratégie AdValoris, s’applique à définir le management transversal, à accompagner les managers dans leur acquisition de nouvelles connaissances et à les tenir informés de l’actualité du management.

Qu’est-ce que le management transversal ?

Depuis quelques années, le management hiérarchique classique est profondément remis en question. Pour se différencier de la concurrence, conserver une longueur d’avance et s’adapter aux besoins d’une nouvelle génération de salariés, les entreprises misent désormais sur une nouvelle approche de la gestion de projet, basée sur la collaboration plutôt que sur les rapports de hiérarchie.

Avec le management transversal, des collaborateurs issus de différents services mettent en commun leurs compétences pour atteindre un but commun. La cohésion de cette équipe et l’avancée du projet sont garanties par le manager, en dehors de toute relation hiérarchique.

Les avantages du management transversal

En adoptant la transversalité au sein d’une entreprise, celle-ci s’offre de multiples avantages. En effet, le management transversal permet de :

  • Favoriser l’innovation grâce à la réunion de collaborateurs aux profils différents et améliorer les produits ou les services de l’entreprise
  • Fluidifier les échanges et accélérer les prises de décisions grâce à l’élimination des verrous hiérarchiques
  • Augmenter la motivation et la productivité des équipes en misant sur leur collaboration pour atteindre un but commun
  • Capitaliser sur l’apprentissage collectif

A condition bien sûr que la compréhension du management transversal soit partagée par l’ensemble des collaborateurs. La mise en place d’une telle forme de management doit remporter l’adhésion de tous et le manager doit disposer de tous les outils et compétences nécessaires à son accomplissement.

Comment se former à cette nouvelle forme de management ?

Dans un projet mené de façon transverse, le manager joue un rôle de pivot. Après avoir composé une équipe, il doit assurer la communication entre les différents collaborateurs et veiller à ce que chaque tâche soit dument accomplie dans les temps. Il doit également garantir la cohésion au sein d’un groupe composé de profils dont les besoins et les objectifs peuvent diverger, voire s’opposer.

De multiples compétences entrent alors dans la boîte à outils du manager transverse : capacité de négociation, gestion de conflit interne, qualités organisationnelles, leadership, aptitudes à accompagner dans le changement… Et parce que cette méthode de management est récente, il doit également rester informé de toute innovation en la matière afin de maîtriser théorie et cas pratiques. Propulsée par le cabinet de conseils Ad Valoris, spécialisé en gestion d’entreprise, la plateforme Ad Valab offre aux managers toutes les clés qui leur permettront de s’emparer de ce concept et de l’appliquer au sein de leur société.

Précédent

Faire carrière dans la médecine

10 conseils pour trouver son futur métier

Suivant

Laisser un commentaire