Comment mettre en avant son niveau de langue dans son CV ?

Lors de la lecture d’un CV (Curriculum Vitae) d’un candidat, un recruteur s’attend à étudier la partie niveau de langue. C’est en effet une donnée indispensable qui permet au recruteur de vérifier l’adéquation de cette compétence avec le parcours professionnel du candidat et le type profil recherché. Comment faut-il alors mettre en avant son niveau de langue dans son CV ? Objectif Carrière vous révèle tout à travers cet article.

CV : connaître son véritable niveau de langue

Avant même de commencer par rédiger cette partie dans votre CV, vous devrez réaliser une autoévaluation de vos connaissances linguistiques. C’est une opération toute simple qui vous permettra de savoir en toute honnêteté quel est vraiment votre niveau de langue.

Au terme de cette épreuve, vous saurez si votre niveau de langue vous offrira ou non la chance de décrocher cet emploi. En vous évitant un autre échec, cette opération vous permet par conséquent de vous tourner vers des offres qui seront plus adaptées à vos compétences.

Posséder un accent différent n’est pas une fatalité

Un candidat à un poste ne peut être exclu d’une phase de sélection simplement à cause d’une différence d’accent linguistique. Bien qu’il existe une multitude de langues parlées et écrites, l’important dans une communication est d’être compris par votre interlocuteur.

Si ce dernier vous interpelle, vous pourrez alors clairement discuter avec lui et répondre convenablement à tous ces besoins. C’est une règle universelle qui s’applique dans tous les secteurs d’activité. Ainsi, si malgré le fait qu’il parle un anglais « américain », un conseiller clientèle reçoit et traite les demandes d’un client qui parle plutôt le globish (l’anglais britannique) vous ne pouvez pas être écarté d’un processus de recrutement simplement pour cette raison.

CV : utiliser des expressions techniques pour parler de son niveau de langue

Après son autoévaluation, le candidat devra ensuite trouver les mots justes pour renseigner son recruteur sur son niveau véritable de langue. Loin d’être facile, cette opération doit se faire avec la plus grande prudence, car si elle est mal faite, cela réduira considérablement ses chances de sélection.

Il s’agit en réalité ici de trouver des termes techniques et précis, qui une fois lus par votre recruteur, lui donneront une idée de vos compétences linguistiques actuelles. Étant donné que ces expressions et mots sont fonction de la profession et du poste recherché, vous devrez savoir les adapter lors de la rédaction de votre CV. Ainsi, à titre d’exemple, si ce dernier souhaite mettre en avant son niveau de langue en français, il ferait mieux d’écrire dans cette partie « français courant ».

S’il s’agit plutôt de l’élaboration d’un CV technique de rédacteur web en français, le candidat devra écrire ceci : « maîtrise parfaite de la langue française ». Simple et claire, cette expression résume toutes ses aptitudes linguistiques.

CV : faire une démonstration de son niveau de langue

Dans la lecture d’un CV, le recruteur devrait en principe retrouver les preuves qui attestent que le candidat a réellement le niveau de langue qu’il prétend détenir. En effet, nombreux sont ceux qui prétendent savoir parler ou écrire une langue, alors qu’il en est autrement. Vous devrez donc de façon concise, illustrer vos propos par des exemples précis.

Quoi de mieux que de le faire dans la partie de son CV qui est dédiée à son expérience professionnelle ? Elle est en réalité, le lieu par excellence pour prouver au recruteur qu’il est sur le point d’engager la bonne personne.

Vous pourrez ainsi rajouter dans cette rubrique l’expression « traduction de devis techniques ». Si l’important pour le recruteur est de savoir si son candidat détient des connaissances linguistiques étrangères, il sera sans aucun doute servi. Avec cet atout, le candidat augmentera à coup sûr ces chances de sélection.

Afficher son score TOEIC (Test of English for International Communication) dans son CV

Le TOEIC est un test qui permet d’évaluer la capacité d’un candidat non anglophone à s’exprimer en anglais dans un cadre professionnel. Malgré le fait que ce score n’est souvent pas une condition obligatoire, il est cependant pour un recruteur une vraie valeur ajoutée pour son entreprise. Aussi, ce dernier aura l’assurance d’avoir un collaborateur qui pourra négocier sans intermédiaire des marchés avec des clients anglais.

Vous aurez donc compris que pour l’intégrer dans votre CV, ce score devrait être bon. Un score TOEIC acceptable est de 750 points. Dans le cas contraire, abstenez-vous de le mentionner.

Écrire son CV dans la langue la mieux maîtrisée

C’est la moindre des choses à faire. Comment concevoir qu’un candidat qui ne maîtrise pas une langue puisse s’en servir pour l’élaboration de son CV ? C’est une erreur grave qui doit être rapidement corrigée. En faisant usage de celle que vous maîtrisez pour le faire, vous prouvez à votre recruteur que vous êtes honnête. C’est une valeur qui est pourtant très recherchée lors des phases de recrutement.

En utilisant toutes ces astuces dans la rédaction d’un CV, il est clair qu’un candidat multipliera ses chances de recrutement. Et voilà, vous savez comment mettre en avant votre niveau de langue dans votre CV.

Article publié dans le dossier :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *