Les secrets d’un directeur de supply chain qui réussit


-

La supply chain ou chaîne d’approvisionnement est amenée à évoluer dans un environnement flexible, rapide, voire personnalisé. De ce fait, il incombe au manager de maîtriser les coûts ainsi que les risques éventuels en vue d’optimiser la productivité. Ce poste se révèle essentiel dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de production de l’entreprise. Voici comment un directeur de supply chain réussit.

L’organisation est essentielle pour diriger la supply chain

Le supply chain manager conçoit la stratégie globale de la chaîne logistique. Il s’assure que les plans validés soient bien mis en œuvre. Les solutions logistiques adoptées visent à optimiser les flux logistiques, financiers et d’informations, avec pour objectif l’efficacité de la chaîne logistique globale. Autrement dit, la gestion d’une supply chain implique un excellent sens de l’organisation. Il devra en effet développer un plan stratégique efficace, identifier les indicateurs de performances clés, gérer l’infrastructure opérationnelle, fournir des rapports mensuels sur les écarts, organiser les réunions de planification.

Directeur de supply chain : tenez vos fournisseurs et vos clients informés

Ainsi, le métier de directeur supply chain implique un grand sens de la communication. En plus d’orchestrer les flux et le transport de marchandises, il est amené à gérer les relations internes et externes. Son rôle consiste à gérer l’équipe d’approvisionnement tout en maintenant des liens avec les fournisseurs et les clients. Autrement dit, un bon directeur est avant tout un meneur d’hommes, doté d’un esprit de synthèse et d’analyse. Ses capacités lui permettent de gérer les situations d’urgence et de gagner en efficacité. Il doit connaître les différents maillons qui composent la supply chain ainsi que les aspects techniques relatifs au transport et à l’entreposage des produits.

À lire également :  Comptable, une solution pour une reconversion professionnelle ?

La communication demeure cruciale au sein de l’équipe de la supply chain. Cela se traduit notamment par la mise en place d’une boîte de réception partagée qui permet aux membres de l’équipe de se connecter sur une seule plateforme. Les emails et notes permettent aussi de rationaliser les communications dans le but d’entretenir des échanges informatifs en temps réel.

Directeur de supply chain : soyez prêts à faire face aux imprévus

Directeur de supply chain : soyez prêts à faire face aux imprévus

Une chaîne d’approvisionnement est souvent soumise à diverses perturbations, d’où la nécessité d’un bon leader. Ce dernier assure la continuation de la supply chain en appliquant les bonnes méthodes. Dans un premier temps, il lui incombe d’analyser les variations relatives aux coûts des matières premières. Les outils spécifiques permettent d’avoir une visibilité optimale sur les intervalles de variation. S’ensuivent les prises de décisions rapides dans le processus afin de gérer au mieux les éventuelles variabilités.

Pour prévenir les imprévus, le supply chain manager évite de s’approvisionner auprès de fournisseurs à source unique. Il vaut mieux diversifier les fournisseurs afin de répondre aux besoins des clients et éviter les ruptures. Par ailleurs, un bon directeur anticipe les variations dans les délais de livraison. Plusieurs paramètres sont pris en compte : les demandes des clients, les problèmes douaniers, les retards dans les transports, la météo… Il convient aussi d’optimiser les stocks de sécurité pour ne pas avoir à gérer une rupture de stock. Cette méthode vise à disposer d’une quantité suffisante de matières premières et in fine de veiller à la satisfaction des clients.

À lire également :  Quels sont les débouchés après un master commerce ?

Directeur de supply chain : tenez-vous au courant des tendances dans votre secteur industriel

Évoluer dans le secteur industriel nécessite une grande capacité d’adaptation. Le directeur de la supply chain veille constamment sur les grandes tendances de l’industrie qui risquent d’impacter le processus d’approvisionnement. C’est le cas notamment des pénuries de main-d’œuvre, de la transformation numérique, des exigences des employés… Effectivement, le manque de main-d’œuvre engendre des retards logistiques et des inefficacités. Ajoutez-y les prix qui augmentent et la pénurie de matériaux. Il arrive que le directeur de la supply chain doive faire pression pour inverser les tendances. En guise d’exemple, une pénurie en main-d’œuvre peut être compensée par le recrutement de femmes, de groupes ethniques divers afin d’accroître le potentiel de travailleurs.

De plus, l’investissement dans de nouvelles compétences en termes de main-d’œuvre figure parmi les tendances à surveiller de très près. Il ne faut pas oublier que la chaîne d’approvisionnement mondiale est encore en train de se remettre des conséquences de la COVID-19. Cette crise sanitaire impacte tous les secteurs via une inflation en hausse et des pénuries en main-d’œuvre de qualité. S’ensuivent les répercussions des coûts sur les consommateurs. Pour y remédier, les industriels adoptent les méthodes éprouvées comme la diversification des fournisseurs, le renforcement de la gestion des relations. Il s’avère judicieux de renforcer les technologies numériques pour que les responsables de la supply chain puissent échanger et partager leurs connaissances avec les fabricants et les fournisseurs.

Fanny
Auteur
Fanny Lianda
Je suis Fanny Lianda, une journaliste spécialisée dans le domaine de l'emploi et du management. Depuis plus de 10 ans, j'ai consacré ma carrière à l'écriture d'articles et de reportages sur les tendances et les enjeux actuels liés au monde du travail. Mon objectif en tant que journaliste spécialisée dans l'emploi et le management est d'aider les travailleurs et les employeurs à mieux comprendre les enjeux actuels et à prendre des décisions éclairées pour l'avenir.
Précédent

Que pouvez-vous attendre d’un Executive Bachelor Transport & Logistique ?

Quels sont les débouchés après un master commerce ?

Suivant

Laisser un commentaire