Il met en ” solde ” son CV pour trouver son premier job

Alain Ruel, 24 ans, jeune diplômé de l’IAE de Caen en master 2 marketing, a profité de cette période des soldes, pour se vendre autrement en mettant son WebCV en ” soldes ” sur www.marketing-cv.com .

” Pas question de brader mes qualifications et mon expérience » dit-il déterminé, mais plutôt une façon originale et décalée de se présenter et de faire preuve «d’un dynamisme et d’une envie de réussir singuliers “ et aussi de ” mettre en valeur mes qualités et mes compétences professionnelles en marketing “.

En se ” mettant en solde “, ce jeune diplômé ambitionne par la promotion de son ” opération recrutement ” de ” faire monter le buzz ” et donc de faire parler de lui dans la presse, ce qui lui permettrait de sortir du ” lot anonyme des diplômés qui ont actuellement un CV sur internet “.

Lot duquel il s’est déjà démarqué, en réalisant seul, de A à Z, son WebCV (à consulter ici) ce qui est rare dans son domaine professionnel, ce genre de site étant la chasse gardée des webdesigners.

Pour arriver à ses fins et se trouver un job avant les soldes d’hiver, il met en pratique toutes les techniques de marketing acquises durant ses études à l’IAE de Caen, se vendant comme un ” produit “, pour attirer sa cible sensible les recruteurs par des fausses bannières promotionnelles qui redirigent vers son CV ou des offres exceptionnelles et des réductions…

Ainsi, Alain Ruel propose des promotions alléchantes ” moins 50 % sur le temps de réponse “, ou encore ” un contact pris = un entretien offert “, qu’il diffuse sur des bannières animées pour attirer ” l’œil avisé des recruteurs “.

Par cette idée originale et inattendue, Alain Ruel prouve qu’il n’est pas formaté comme les jeunes diplômés des écoles de commerce, mais garde l’esprit ouvert, audacieux et entreprenant et démontre qu’il n’a pas froid aux yeux comme le lui a insufflé l’IAE de Caen. Par la même occasion, il fait un petit pied de nez aux messages commerciaux qui nous inondent durant les soldes.

Précédent

Négocier une formation avec son employeur

Métiers de l’informatique : panorama des compétences d’avenir

Suivant