Apprenez à développer et entretenir votre réseau professionnel

D’après une étude, plus d’un cadre sur deux utilise les réseaux sociaux pour identifier des opportunités de carrières(1), et 45 % des recruteurs ont recours aussi aux réseaux sociaux dans leur processus de recrutement(2).

Que ce soit pour un usage personnel ou professionnel, ces outils sont devenus des éléments clés dans la construction d’un réseau. Olivier Cimelière, spécialiste de la communication, décrypte l’usage des réseaux professionnels et délivre ses conseils pour en tirer le meilleur parti pour sa carrière.

A l’heure du 2.0., des Viadeo, Linked In ou encore de la cooptation, la notion de réseau a encore de beaux jours devant elle.

Aujourd’hui, 60 % des postes sont trouvés par le biais des réseaux(3). Pour Olivier Cimelière, spécialiste de la communication et auteur du blog du communicant 2.0, cela n’a rien d’étonnant, « les chasseurs de têtes parlent souvent d’un marché caché » précise-t-il.

Faire appel à un réseau est pour beaucoup un gain de temps. En effet, souvent les employeurs potentiels reçoivent des candidats qui ont été recommandés ou sur lesquels ils auront déjà quelques renseignements.

Pour autant, se construire et développer un réseau est un travail de longue haleine qui se bâtit dans le temps et s’entretient comme une amitié.

Se construire un réseau

S’il n’y a pas de bons moments pour commencer à développer son carnet d’adresses, les études supérieures sont néanmoins un point de départ intéressant. En effet, de nombreuses grandes écoles ou universités proposent d’adhérer au réseau des anciens élèves.

Une fois les études terminées, solliciter ses anciens camarades de promo est un bon début dans le cadre de sa première recherche d’emploi.

Une fois la carrière lancée, il s’agit alors de capitaliser sur l’ensemble des rencontres réalisées dans le cadre de son environnement professionnel. Collègues, clients, prestataires…disposer d’un réseau professionnel diversifié est un véritable atout pour chaque moment de sa carrière.

Animer son réseau

Selon le degré de proximité de ses interlocuteurs, il convient d’adapter son niveau de discours mais aussi de choisir les lieux de rencontres adaptés.
Pour les relations proches, Olivier Cimelière conseille de favoriser les moments de convivialité en se réunissant autour d’un petit déjeuner ou d’un déjeuner. Pour les contacts relevant davantage de la sphère professionnelle, les clubs et les associations professionnelles sont des endroits à privilégier.

En multipliant les canaux de rencontre l’objectif est de « s’insérer dans un écosystème et d’être identifié comme une ressource professionnelle pouvant intéresser une entreprise » confie l’expert.

Bien plus, ces rencontres sont aussi l’occasion d’échanger sur les tendances du secteur ou encore des postes qui vont se libérer. Ainsi, il est souvent recommandé, dans le cadre d’un changement d’orientation professionnelle, de solliciter son réseau professionnel en plus des méthodes de recherche d’emploi traditionnelles.

Savoir donner pour recevoir

Tous les experts vous le diront : nul avantage d’avoir un réseau si celui-ci n’est pas entretenu.
Rien de pire que de solliciter ses contacts de façon ponctuelle ou pour des urgences. Un réseau s’entretient au long cours, et pour y faire appel, un seul mot d’ordre « anticiper ».

Autre règle d’or à respecter, celle de l’échange :  » savoir donner c’est très important dans l’entretien d’un réseau (…) cela marche vraiment dans les deux sens  » précise Olivier Cimelière.

Comment donner le change ? Tout simplement en se rendant disponible pour les personnes qui vous sollicitent, donner des conseils ou encore mettre en relation des personnes entre elles.

« C’est comme cela que l’on consolide un vrai réseau digne de ce nom et non une accumulation de noms et d’adresses emails » conclut Olivier Cimelière.

Sur l’invité

Après un début de carrière dans le journalisme, il a intégré les services communication de grands groupes tels que Boehringer Ingelheim, Nestlé Waters, Ericsson ou encore Google.

Il est aussi l’auteur du Blog du Communicant Web 2.0
(1) Source Viadeo 2009.
(2) Etude Harris Interactive 2009 pour CareerBuilder.com.
(3) Source journaldunet.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *