Négociateur immobilier : 5 compétences à maîtriser pour sortir du lot

agent immobilier

Intermédiaire entre les propriétaires, les locataires, les vendeurs, les acheteurs et les mandataires, le négociateur ou agent immobilier est un acteur incontournable de son secteur ! Face à une concurrence parfois rude et un marché fluctuant, ce professionnel multi-casquette doit maîtriser les nombreuses facettes de son métier pour espérer se distinguer de ses confrères. Découvrez les 5 compétences qui comptent vraiment !

Un vrai sens du relationnel

Le négociateur immobilier n’est pas le genre de professionnel à passer son temps assis derrière un bureau. Bien au contraire ! Son métier l’amène en effet à rencontrer de nombreuses personnes au fil de ses journées, sans compter les appels téléphoniques ou les emails envoyés aux propriétaires, vendeurs et aux personnes en recherche de biens immobiliers.

Pour mener ses missions à bien, il doit donc inspirer la confiance et savoir faire preuve d’écoute afin de comprendre précisément les demandes de ses clients.

Un sens de l’organisation sans faille

Bien qu’il puisse proposer ses services à une agence immobilière, le négociateur exerce généralement son activité de manière autonome, notamment s’il travaille sous le statut du portage salarial.

Cette indépendance nécessite l’adoption d’une organisation sans faille. Pour gérer les nombreuses tâches qui constellent son quotidien (recherche de biens, visites, états des lieux, rédaction des contrats…), il lui est effectivement crucial de mettre en place et de respecter un emploi du temps très strict, sous peine de décevoir sa clientèle et de rater de belles opportunités.

Une connaissance approfondie du domaine

Le secteur de l’immobilier recouvre un certain nombre de notions, tant juridiques que fiscales, avec lesquelles il est indispensable que le négociateur soit à l’aise : contrats de location, contrat d’avant-vente, compromis, acte de vente, règles d’urbanisme, dispositifs de défiscalisation en vigueur…

Par ailleurs, afin de ne pas se laisser distancer par la concurrence et flairer les nouvelles tendances, le suivi de l’évolution du marché, que cela soit dans son secteur et au niveau national, est une absolue nécessité. En effet, certaines constructions anciennes traversent les époques en gagnant en popularité, alors que d’autres, plus récentes, sont boudées par les acheteurs.

Des aptitudes commerciales avancées

Professionnel multi-casquette, le négociateur immobilier n’en reste pas moins avant tout un commercial. Outre les qualités relationnelles que nous avons déjà évoquées précédemment, la vente et la négociation nécessitent une authentique capacité de persuasion et d’adaptation.

L’agent immobilier doit ainsi s’aligner sur la psychologie de son interlocuteur en faisant preuve d’empathie, sans jamais perdre de vue son objectif commercial. Un juste milieu qui n’est pas donné à tout le monde de trouver !

Une maîtrise des outils numérique

Comme dans de nombreux autres secteurs, les outils du numérique sont devenus quasiment incontournables au quotidien de l’agent immobilier ! Qu’il s’agisse de rechercher des maisons à vendre sur internet, d’entrer de nouveaux biens dans une base de données ou de présenter des projets immobiliers à ses interlocuteurs à l’aide d’une tablette, le négociateur doit obligatoirement se familiariser avec les nouvelles technologies pour ne pas perdre son temps ou sa crédibilité lorsqu’il est en rendez-vous !

Pour les « vieux de la vieille » qui auraient débuté dans le secteur sans tous ces outils, il n’est évidemment jamais trop tard pour apprendre ! Il existe en effet bon nombre de formations qui permettent de se mettre à la page !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *